Association Amitié Haïti-République populaire de Chine

Vive l’Amitié Chine populaire/Haïti

Accueil > Relations diplomatiques Haïti/République populaire de Chine > Chine et Haïti : pour un meilleur avenir !

Chine et Haïti : pour un meilleur avenir !

dimanche 4 novembre 2018, par admin

Chine et Haïti : pour un meilleur avenir
Le Nouvelliste publie ci-après un texte de M. Wang Xiangyang, représentant permanent de la République populaire de Chine au Bureau du développement commercial en Haïti, à l’occasion du 69e anniversaire de création de la République populaire de Chine, le 1er octobre prochain.
En Haïti, c’est ce 24 septembre que le Bureau commercial commémore cet événement.
Publié le 2018-09-24 | Le Nouvelliste

https://lenouvelliste.com/article/192978/chine-et-haiti-pour-un-meilleur-avenir

National -

Je suis arrivé en Haïti en septembre 2017 en tant que représentant permanent au Bureau du développement commercial de la Chine en Haïti. Avec la grande distance qui sépare la République populaire de Chine de la République d’Haïti, il peut être difficile pour nos amis haïtiens de connaître la Chine autrement que comme un grand pays de l’Orient. Les amis haïtiens sont intéressés à savoir plus sur l’histoire et la culture de la Chine.

La civilisation chinoise, vieille de plus de 5000 ans, est une civilisation sans interruption jusqu’à aujourd’hui. Poudre à canon, boussole, papier et imprimerie à caractères mobiles en bois sont les contributions de la Chine de l’époque ancienne au monde qui ont joué un rôle important dans l’évolution de la civilisation humaine, tandis que TGV, ordinateur quantique, Alibaba, avion de ligne, vaisseaux spatiaux habités sont les « cartes de visite » de la Chine moderne, pays ouvert, dynamique et plein de confiance en soi.

Sur le territoire chinois d’une superficie de 9,6 millions de km2 vivent plus de 1,3 milliard de Chinois. Laborieux et courageux, ils ont créé un miracle de développement avec leurs propres efforts, faisant d’une Chine de pauvreté et de dénuement un pays puissant et prospère. En 2017, le produit intérieur brut (PIB) chinois s’est élevé à 1 200 milliards de dollars US, ce qui représente une contribution à la croissance économique mondiale de plus de 30%. La Chine est la deuxième économie mondiale, premier pays industriel, le premier pays du commerce extérieur et elle détient la plus grande réserve en devises au monde.

La République populaire de Chine a été fondée le 1er octobre 1949 et son gouvernement est devenu le seul représentant légitime de tous les Chinois. Sous la direction du Parti communiste chinois (PCC), le peuple chinois, maître de son propre destin dès ce jour, s’engage à construire une nouvelle Chine et à jouir d’une vie heureuse et prospère. Le XIXe Congrès du PCC tenu en octobre 2017 a proclamé l’entrée dans une nouvelle ère du socialisme à la chinoise. Le peuple chinois s’unit autour du Comité central du PCC, dirigé par le président Xi Jinping, et travaille sans relâche pour réaliser les objectifs de « deux centenaires » et « le rêve chinois » du grand renouveau national.

Le succès de développement chinois procure le bien-être non seulement au peuple chinois, mais aussi à tous les peuples du monde épris de paix. À l’occasion du 40e anniversaire de la réforme et de l’ouverture de la Chine, sous la conduite de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, au lieu de fermer sa porte au monde, la Chine l’ouvrira de plus en plus. Les coopérations chinoises avec les pays étrangers du monde entier, en particulier avec les pays asiatiques, africains et latino-américains en voie de développement, seront plus variées et profondes. Il y a beaucoup de faits vivants de coopération qui se produisent. J’ai le plaisir de les partager ici avec vous.

Selon Monsieur Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, la coopération entre l’Afrique et la Chine est exemplaire de la coopération Sud-Sud qui porte une importance mondiale. Au début du mois de septembre, lors du sommet de Beijing du FOCAC, les « huit initiatives » et les 60 milliards de dollars US de soutien financier en faveur des pays membres du FOCAC annoncés par le président Xi Jinping ont été chaleureusement applaudis. La confiance de la Chine dans les peuples de l’Afrique a donné des résultats tangibles à travers les coopérations. Citons ici l’exemple des chemins de fer de 6 200 kilomètres construits ou en chantier financés par la Chine. La ligne Nairobi-Mombasa au Kenya mise au service en août 2017 a enregistré un taux moyen de remplissage de 95%, le coût de transport des marchandises a baissé de 80%, avec plus de 50 000 nouveaux emplois créés et environ 1000 experts formés dans le domaine du transport ferroviaire, et surtout 1,5% de contribution à l’augmentation du PIB kenyan. Cette ligne susmentionnée est appelée par la population locale « la voie de la prospérité et du développement ».

L’initiative « une Ceinture et une Route » constitue « la solution de la Chine » pour bâtir une plateforme internationale de coopération et de bénéfice mutuel dans la nouvelle ère. Depuis le lancement de ladite initiative il y a 5 ans, le volume de commerce entre la Chine et les pays riverains de « une Ceinture et une Route » dépasse 5 000 milliards de dollars US, sur le principe de « concertation, construction et partage ». Les entreprises chinoises ont investi plus de 60 milliards de dollars US, établi 82 zones de coopération économique et commerciale, payé 2,2 milliards de dollars US de taxe et créé 244 000 emplois. Dans les 5 ans à venir, la Chine importera 2 000 milliards de dollars US de marchandises des pays et des régions riveraines de « une Ceinture et une Route » et y investira 150 milliards de dollars US.

En mai 2017, la Chine a tenu avec succès le forum « une Ceinture et une Route » pour la coopération internationale avec la participation de 29 chefs d’État et de gouvernement, ainsi que 1 500 représentants de plus de 130 pays et de 30 organisations internationales. Cela prouve que l’initiative « une Ceinture et une Route » correspond aux besoins de différents pays en matière de développement et de prospérité et répond à l’aspiration des peuples pour une vie meilleure en leur apportant un intérêt réel.

La deuxième réunion ministérielle dans le cadre du forum Chine-CELAC a eu lieu en janvier 2018 dans la capitale chilienne, Santiago. Les ministres participant au forum ont publié une déclaration spéciale indiquant explicitement que l’initiative « une Ceinture et une Route » proposée par le gouvernement chinois sera une grande opportunité pour renfoncer les coopérations de développement. Les pays de la région latino-américaine, zones prolongées de la Route maritime de Soie du XXIe siècle, répondent activement à cette initiative. Le volume de commerce entre la Chine et l’Amérique latine se chiffre au-delà de 200 milliards de dollars US avec un stock des IDE de plus de 200 milliards de dollars US. 2 000 entreprises chinoises ont commencé à faire des affaires dans la région créant au total quelque 1,8 million d’emplois. De l’avion du Brésil au cuivre du Pérou, de la navigation du Panama à l’asphalte de Trinité-et-Tobago, la Chine est déjà le deuxième partenaire commercial de l’Amérique latine. Notre coopération se caractérisera par de grandes potentialités avec des domaines variés et un futur brillant.

La Chine s’engagera à coopérer avec Haïti dans le cadre de « une Ceinture et une Route » et au forum Chine-CELAC sur les principes d’égalité, de bénéfice mutuel et de partage. Grâce aux complémentarités de nos économies, nous pouvons exploiter les possibilités dans divers domaines. La Chine est forte en construction des infrastructures, aménagement de villes et de campagnes et aussi en nouvelles technologies et Internet. Nous avons de l’avantage traditionnel en matière d’agriculture, d’élevage et de l’industrie lourde. Le slogan « l’eau, la terre, le soleil » proposé lors de sa campagne électorale par le président Jovenel Moïse correspond aux réalités économiques et sociales haïtiennes, soulignant qu’il faut bien utiliser les atouts d’Haïti, à préciser l’énergie solaire, la pêche, les paysages variés, les sites pittoresques et la position géographique favorable pour promouvoir d’une manière globale l’économie nationale. Tout cela se dirige à sa juste valeur dans la direction du développement de « une Ceinture et une Route » où se trouve le point d’intérêt de beaucoup d’entreprises chinoises.

Grâce à ce texte, je suis sûr que les amis haïtiens auront une connaissance plus approfondie de la Chine et de la coopération sino-haïtienne. Les Haïtiens sont passionnants, dynamiques et doués en art. Le climat du pays est agréable avec un beau paysage. Les délicieux fruits tropicaux en ne citant que bananes et mangues et les spécialités comme le café et le rhum attirent les touristes étrangers. Les relations entre la Chine et l’Amérique latine de nouvelle ère se sont déjà mises en chemin pour aller vers un futur plus brillant ; le peuple chinois s’engage à travailler main dans la main avec le peuple haïtien pour créer un meilleur avenir.

Wang Xiangyang Représentant permanent de la République populaire de Chine au Bureau du développement commercial en République d’Haïti
Auteur