RASIN KAN PEP LA ACCUEILLE AVEC ENTHOUSIASME...

Le veto de la RPC à l’ONU à la proposition des Etats Unis d’organiser d’urgence des élections en Haïti en 2021 enthousiasme les milieux progressistes haïtiens. Rasanbleman Sosyalis pou yon Inisyativ Nasyonal tou Nèf Pati RASIN Kan Pèp La prend position.

RASIN KAN PEP LA ACCUEILLE AVEC ENTHOUSIASME LE VETO DE LA CHINE A LA PROPOSITION PAR LES USA D’ORGANISER DES ELECTIONS EN HAITI EN 2021

Rasanbleman Sosyalis pou yon Inisyativ Nasyonal tou Nèf
Pati RASIN Kan Pèp La
Tel : (509)3837-1899, 3760-0043, E-mail : rasinkanpep@gmail.com
Facebook : Pati Rasin Kanpepla
Twitter : Pati RASINkanpepla

Port-au-Prince le 19 Juin 2021

Son Excellence M. XI JINPING 
Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC), 
Président de la Commission centrale militaire et 
Président de la République populaire de Chine.
Dirigeant du peuple

Le Parti socialiste révolutionnaire d’Haïti, « RASIN Kan Pèp La », a appris avec beaucoup de satisfaction la décision de votre Gouvernement de bloquer la résolution proposée par les États-Unis d’Amérique au Conseil de Sécurité des Nations Unies demandant la réalisation urgente d’élections générales en Haïti au cours de l’année 2021.

Notre Parti demande à votre Gouvernement de maintenir cette position qui correspond au vœu de tous les secteurs progressistes de notre pays. En effet nous vivons une profonde crise politique et institutionnelle qui est le résultat des politiques d’exclusion mises en place dans notre pays par les secteurs conservateurs depuis 2010 avec l’appui inconditionnel du gouvernement américain et des institutions multilatérales.

L’actuel gouvernement dirigé par l’ex-président Jovenel Moïse dont le mandat constitutionnel est arrivé à terme depuis le 7 février 2021 veut imposer à notre pays une régression politique visant la réinstallation d’un régime autocratique complètement aligné sur les objectifs et les priorités du Gouvernement américain. C’est ainsi que l’actuel régime a voté à plusieurs reprises contre le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela dirigé par le Président Nicolas Maduro malgré les relations fraternelles qui ont toujours existé entre nos deux pays.

Notre Parti souhaite trouver l’appui nécessaire au niveau international afin de bloquer l’agenda de Jovenel Moïse et des USA qui consiste en la réalisation d’un référendum constitutionnel illégal, des élections générales en 2021 et la remise des secteurs stratégiques de l’économie haïtienne aux entreprises transnationales étatsuniennes.

Notre Parti est convaincu que la réalisation précipitée de joutes électorales sous le contrôle du Gouvernement de facto de Jovenel Moïse et son Conseil électoral illégal conduira à maintenir au pouvoir l’extrême droite représentée par le PHTK et produira une aggravation de la crise et une situation chaotique compte tenu du grave déficit de légitimité des actuels gouvernants. Seule une période de transition politique, construite à partir d’un large consensus qui s’est déjà dégagé entre les forces sociales et politiques les plus représentatives du pays, nous permettra de sortir de l’impasse et de mettre des bases solides pour un processus de reconstruction nationale. L’une des tâches de cette période de transition sera de repenser le système électoral qui pour le moment est totalement contrôlé par l’extrême droite antinationale et antipopulaire, par les USA et par les représentants de l’OEA et des Nations Unies qui sont des alliés des secteurs les plus rétrogrades de notre pays. Le système actuel basé sur la répression et la peur rend totalement impossible toute participation effective de la population aux joutes électorales.

La population haïtienne a reçu la déclaration de votre représentant au Conseil de Sécurité comme un puissant message d’espoir annonçant la perspective d’un changement radical de la position des Nations Unies sur la crise haïtienne. Les politiques onusiennes envers Haïti dictées souvent par l’agenda et les intérêts stratégiques des États-Unis sont à la racine des problèmes et de la situation dramatique que nous subissons aujourd’hui. L’échec de ces politiques est aujourd’hui indiscutable.

Notre Parti souhaite développer des échanges réguliers avec le Parti Communiste Chinois afin d’envisager des pistes visant à renforcer les liens fraternels entre le Peuple haïtien et le Peuple de la République populaire de Chine et mettre en place une coopération solidaire entre nos deux pays.

Le véto de votre Gouvernement ouvre une nouvelle saison d’espoir pour Haïti et indique qu’il est possible d’envisager une nouvelle tendance dans le cercle des organismes multilatéraux qui comme le souhaite l’esprit et la lettre des Conventions internationales doivent être à l’écoute du Peuple haïtien et développer des politiques permettant une authentique récupération de notre souveraineté et notre droit à l’autodétermination.

Marc-Arthur Fils-Aimé Camille Chalmers
Secrétaire Général Porte-parole